photo qui bouge





“Pour réaliser une photo qui bouge, poser l’appareil-photo en mode vidéo, et, suivant votre choix, réaliser une prise de vue de 16 secondes (dite blitz) ou d’une minute (classique) en un lieu autant que possible urbain. Merci de respecter le mieux possible ces indications de durée. Laisser tourner en captant ce qui passe et se passe, ou ne se passe pas. La prise de vue doit être immobile, ce sont les éléments saisis qui bougent … ou pas.
 Aucune forme de censure n’existe dans ce groupe, tant que les images se situent dans un cadre légal bien entendu, idem pour les commentaires.
 Chacun est responsable de la publication et de la diffusion de ses propres images.
Il est indispensable d’indiquer le lieu, la date et l’heure de la prise de vue.”


La photo qui bouge est un groupe facebook créé par Hervé Bougel, poète et éditeur au pré carré. Pour lui la démarche est avant tout poétique, en rapport avec le texte de Georges Perec, Tentative d’épuisement d’un lieu parisien. Pour moi, elle s’apparente à ce que Dziga Vertov avait nommé le ciné-oeil et Alexandre Astruc “la caméra stylo”. Ce dernier avait pressenti qu’un jour, grâce aux caméras légères, le cinéaste solitaire écrirait, peindrait le monde comme un écrivain avec son stylo, comme un peintre devant sa toile.
Pour en savoir plus sur les ascendances de la photo qui bouge.

La presque totalité de mes photoquibouges est sur ma page dailymotion mais en voici une sélection :




série Lumière

série Mélies

série Astruc

série Vertov

pour en savoir +

photo qui bouge sur facebook